Archive for novembre, 2012

Noyaux d’olives

mardi, novembre 27th, 2012

Je me permets de reproduire une intéressante discussion accrochée sur Bricozone, à propos d’un combustible original, les noyaux d’olive.

Combustible importé sous nos latitudes (la limite nord de l’olivier s’établit toujours à ma connaissance à quelques (dizaines) de km à l’intérieur des terres le long de la méditerranée occidentale, le noyau d’olive pourrait concurrencer le pellet, au niveau de la production de chaleur si pas au niveau du prix (ça semble en effet plus cher: effet de mode?)

et je me disais innocemment (voir mon intervention ci dessous) quel est l’intérêt écologique d’un combustible importé quand on peut produire sur place une énergie renouvelable: les pellets peuvent se fabriquer à partir du bois et des déchets de bois dans nos scieries ardennaises, non?

mais voilà, la grande majorité des tonnes de  pellets brulés en Belgique proviendrait du canada ou du brésil.

alors là pour un combustible écologique et renouvelable… la foret brésilienne n’est absolument pas renouvelable, en dehors de l’échelle de temps géologique, pas plus que la toundra canadienne…. je me demande si c’est beaucoup différent du pétrole?
et il en faut du pétrole pour parcourir les milliers de km qui nous séparent des sources d’approvisionnement en pellets.
comme quoi, etre écolo, de nos jours, c’est pas facile.

 

http://www.biomass-concept.com/images/upload/noyaux_olives.jpg

Noyaux d’olives

chonchon

16/11/2012 19h32


Dans l’émission « on n’est pas des pigeons » , ils viennent de parler qu’un inventeur belge et carolo en plus, qui fourni des billes en noyaux d’olives.
Selon les journalistes, ces billes donnent plus de calories (+ 5100) que les pellets et seraient moins chères aussi.
Aurait-il un membre qui habite Charleroi pour nous donner le nom de ce vendeur ?
Et on sait jamais, aurait-il essayé ces fameuses billes ?
@+
chonchon,

CONDRUZE

16/11/2012 21h23


De mémoire … expérience tentée en 2007 par quelques téméraires.
A éviter absolument dans un poêle car gros risque de blocage de la vis sans fin.

Pour les chaudières faudrait se renseigner, elles acceptent pratiquement toutes des pellets 8mm.

 

Lari

20/11/2012 11h42


Voici un lien qui explique le procédé et dans lequel on trouve les références du producteur. Il ne s’agit pas de noyaux d’olives stricto sensu mais bien de billes réamalgamées.
Et comme je comprends: on ne peut les utiliser dans un poêle à pellets classique. Il faut un poêle adapté à la forme de ce combustible (et qui semble-t-il peut aussi accepter des pellets, en cas de besoin, via une petite modification interne du mécanisme du poêle)…
http://www.lavenir.net/article/detai…20512_00158027

 

namnam

20/11/2012 12h27


Intéressant. Je me demande si la chaudière à pellets doit être adaptée pour utiliser les noyaux…

 

ombrenoire

23/11/2012 10h03


Une connaissance en Italie se chauffe exclusivement à l’aide de noyaux d’olives de ses propres oliviers. Sa chaudière a été adaptée pour accepter se combustible et cela tourne sans problème depuis une dizaine d’année 🙂

 

Impulson

23/11/2012 10h11


Chez mes grand-parents (fruiticulteurs) lors de la saison des cerises, les noyaux de celles-ci passaient dans la chaudière de la conserverie… via une vis sans fin (du même genre que celle utilisée pour des pellets). C’était une chaudière au charbon et je ne pense pas que celle-ci aie été adaptée aux noyaux (j’en suis même sur… vu qu’elle avait plus d’un siècle…)

 

CONDRUZE

23/11/2012 12h24


Y a-t-il une différence fondamentale (niveau conception) entre une chaudière charbon et une pellets (hormis l’alimentation automatique) ?

 

SRC

26/11/2012 17h35


Bonjour à tous, je suis commercial pour cette entreprise. N’hésitez pas à me questionner. Offres de lancement jusqu’au 10/12/12 inclus. Nous ne vendons que des olives avec un achat chez nous de poêles ou chaudières à olives. Notre système accepte également les pellets classiques. Poêles à partir de 2.000 eur TVA 6% comprises. Noyaux: 265 eur la tonne TVAC.

 

namnam

26/11/2012 18h07


J’ai reçu un mail me disant qu’il ne pouvait me fournir des noyaux d’olives avant le deuxième semestre 2013 car ils préfèrent fournirent en priorité ceux qui ont acheté un poële chez eux. Tant pis pour le moment, j’aurais bien voulu essayer

 

chomich

27/11/2012 07h18


vous allez me dire que je me mele de ce qui ne me regarde pas… mais faire venir des noyaux d’olives depuis les régions de production jusqu’en belgique pour les bruler, alors que sur place on importe des combustible, je trouve ça aberrant.
à moins que les pellets qu’on consomme en Belgique ne nous viennent du fin fond de la russie ou du canada, peut etre?

 

fgalette

27/11/2012 07h41


Citation:


Posté par chomich (Message 643204)

vous allez me dire que je me mele de ce qui ne me regarde pas… mais faire venir des noyaux d’olives depuis les régions de production jusqu’en belgique pour les bruler, alors que sur place on importe des combustible, je trouve ça aberrant.
à moins que les pellets qu’on consomme en Belgique ne nous viennent du fin fond de la russie ou du canada, peut etre?


Oui, il y a des pellets belge, mais aussi de partout, par camion, bateau…
Une marque de poêle prévue pour bruler des noyaux d’olive, est CLEMENTI, il ont un site, un vendeur en région de charleroi que je peux donner en MP, et pas comme SRC ! :-9

 

vazbiene

27/11/2012 08h43


Pour info de Chomich,
sauf erreur de ma part, le pellet brûlé dans les centrales thermiques belges provient du Canada et du Brésil. Les quantités sont énormes, des cargos à silos étanches ont été conçus pour ce business très lucratif en expansion.
Bilan carbone, écologie , moralité , avenir de nos enfants , ?? Quel combat !
Un acteur belge a communiqué içi, https://www.electrabel.com/assets/be…lgium%20FR.pdf