RIO HACHA

Lundi midi nous quittons Marta notre hôtesse de La Candeleria vers midi. La circulation est clairsemée aujourd’hui, par quel mystère ? et il nous faut à peine plus de 20 minutes pour rallier l’aéroport El Dorado », terminal des vols nationaux.

La compagnie Avianca, du groupe Starairlaines conduit pas Lufthansa, nous attends en classe affaire (les surprises de la réservation pas internet, j’ai du cliquer sur un bouton quelconque sans le savoir. Moi qui ne voyage habituellement qu’en classe économy, à mes risques et périls, je me retrouve ainsi sur les premiers sièges derrière la cabine de pilotage !

Nous n’aurons pas l’occasion d’en profiter bien longtemps, le trajet aérien Bogota Rio Hacha dure à peine plus d’une heure. Nous décollons à 15h30, et à 16h50, nous touchons le sol de la Guajira, la province du nord, celle des indiens Wayuu.

Notre chambre BNB doit etre proche de l’aéroport. Le taxi qui nous y emmène n’a pas besoin de plus de 10 minutes pour nous déposer devant l’hostal « solsticio guajiro ». Première surprise, ce n’est pas l’adresse indiquée sur notre réservation. Je me méfie, je subodore une combine du chauffeur de taxi et une entourloupe de la femme qui nous accueille. Le téléphone de Renata, muet depuis de nombreuses semaines, a justement répondu au taximan alors que nous n’avions obtenu aucune tonalité le matin même à Bogota !

Finalement, une explication compliquée nous est donnée, mais la réservation (prépayée) est acceptée telle quelle, la chambre nous convient, il est tard, nous acceptons le changement, payons le taxi et déposons nos bagages.

Je ne suis pas encore parvenu à comprendre pourquoi l’hostal utilise comme devanture sur airBNB un logement inexistant, mais je dois avouer que nous n’avons manqué de rien, et que le séjour, même écourté se révèle agréable. Notre hôtesse est aux petits soins pour nous, elle nous arrange un tour jusqu’à la presqu’ile de Punta Gallina alors que nous étions presque prets à renoncer à nous y rendre tant cela nus paraissait compliqué !

   

Je me permets de recommander à ceux qui peuvent en profiter l’Hostal Solticio Guajiro  sans qu’il s’agisse de publicité ni cotation « convenue ». Proche de l’aéroport,  d’un centre commercial, dans une rue calme, « bicicletas » à disposition (ce qui let la plage à ¼ d’heure, propre et bien tenu, qui plus est fleuri à foison.

Suit une rapide visite de la ville

 

Leave a Reply