Qui sait?

 

Dans la lettre de Renée maman, je lis:

 La guerre a été un moment difficile ; la séparation, puis après le retour de Robert, le changement de vie, des essais dans l’agriculture, à Mendousse puis à Mestrejouan. Finalement, nous avons pu arriver à trouver ici un équilibre assez satisfaisant. Après les privations subies pendant la guerre et l’après guerre, la vie s’est organisée à Auch il y a maintenant 39 ans et demi.

 

De cette période, moi-même, je sais très peu.

Pas étonnant, puisque j’arrive à Mestrejouan en 1946, après la fin de la guerre. De cette époque il me reste ceci :

 

dans les champs

À notre arrivée à Auch, je suis comme ça 

sans-titre-3.jpg

 Je compte un peu sur les témoignages des plus anciens pour m’expliquer Par exemple, les privations de l’après guerre, je ne semble pas en être marqué… 

sans-titre-9.jpg

 Et l’organisation de la vie à Auch pour les autres.  

Jusqu’à mon entrée en pension au Petit Séminaire à 11 ans, j’ai l’impression d’être passé à Hourdax en coup de vent. Je connais la maison, bien sur, la belle façade 

 

hourdax86.jpg 

Mais dedans, c’était comment encore ?  Qui pourrait m’aider à écrire ces pages ?

Comments are closed.