Tango

11/12, dia del Tango, journée du tango.
C’est dimanche, les rues du microcentre et celle de San Telmo sont consacrées à la brocante.
De la vraie brocante, des pros qui étalent leurs trésors accumulés en chinant, mais aussi les artistes, les vendeurs à la sauvette, les marchands d’empanadas, les changeurs -un type qui se poste au coin d’une rue, pas trop loin de l’entrée d’une banque fermée ou avec une longue file, et qui répète régulièrement d’une voix sourde « cambio »- enfin toute cette faune qui tente de se procurer un petit complément a un maigre revenu.
Mais aussi des trouvailles des musiciens en bande, des danseurs de tango plus ou moins réputés, des soltaires qui vendent les CD’s de leur répertoire.


Il y a bien sur les marchands d’objets standard: ceintures de cuir, nécessaire à mate,  pierres travaillées et montées sur argent, bijoux fabriqués sur place. Un petit goût d’el Bolson.
Et à 16:00, tout ce petit monde commence à rassembler ses cliques et ses claques, ne resteront dans la rue que les musiciens, sans doute encore tard dans la soirée?


Nous nous sommes attables pour manger une salade ce midi au bar « el balcon », dont l’immeuble réellement pourvu Dun balcon fait le coin de la place ou se rassemble une partie de ce marché. Nous avons droit tout d’abord a la rencontre du cuple de toulousains de Puerto Madryn! Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas.
Une fois mis au parfum de tout ce qu’il faut faire dans le quartier, nous assistons et par chance au premier rang, a l’exhibition de tango qui se renouvelle toutes les heures: un échantillon de guitares à deux instruments, puis avec voix, une femme puis un homme qui nous servent le folklore argentin, et enfin la démonstration de tango. Un magnifique mec en costume blanc, assez macho, et une ravissante danseuse avec une de ces robes totalement déchirées pour lui permettre de lever sa jambe assez haut, et de talons de 20 cm! Tres technique, peut être pas forcement de niveau international, mais magnifiquement joué.


Un excellent moment que nous ne savions pas comment trouver dans le peu de temps qui nous reste a passer à BA.

Leave a Reply