un belge au maroc

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La visite de Tafraoute est assez rapide. La ville compte 5000 habitants et peut être quelques centaines de touristes,

principalement des hirondelles, ces campingcariste qui s’envolent vers le sud au premiers froids pour revenir quand le printemps s’annonce sous nos latitudes.

Vous voyez qui je veux dire, n’est-ce pas ?

Donc, exit la visite de la ville – quoiqu’il faudra revenir au souk pour voir les babouches de montagne, ces sandales qui sont ici munies de talon pour permettre la marche eh terrain accidenté.

Les environs recèlent quelques merveilles, la première, la plus accessibles étant les rochers peints. Il s’agit d’une exhibition exécutée il y a une dizaine d’année par un « artiste » belge, qui trouvant la coloration du granit rose de la région trop conventionnelle et répétitive à son gout, a fait venir 19 tonnes de peinture pour badigeonner en bleu, rose bonbon et vert clair quelques un de ces fameux rochers.

Je ne peux pas dire que je trouve le résultat réussi. D’autant que les pluies, me

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

me rares, les ayants déjà délavés, les habitants, soucieux de conserver l’originalité de la création, sont en passe de devoir refaire le travail de peinture.

À mon sens le principal avantage de cette exhibition est d’encourager les gens à parcourir la vallée au fond de laquelle on trouve des rochers peints. Dommage que la piste qui y mène soit accessible aux 4×4. Une demi-heure de marche n’a jamais fait de mal à personne, et permettrait à certains de se rendre compte que la nature tente de reprendre ses droits.

Après midi, noius partons à la découverte de la gravure rupestre du quartier. Nous découvrons a flanc de rocher une admirable antilope gravée aux lignes extremement pures. Impossible de dater, l’homme qui nous la montre dit que c’était il y a longtemps, peut être du temps des portuguais ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Entre 100, 1000 et 10000 ans, on peut rêver, sachant que les berberes sont ici depuis les temps préhistoriques.

Nous poursuivons par la visite de la maison berbere traditionnelle, une construction en pisé en haut du village, musée de la vie rurale qui a disparu en une ou deux générations et nous écoutons quelques anecdotes sur le mode de vie berbere des agriculteurs pasteurs, et l’antique opposition aux conquérants arabes qui n’ont pas su réduire l’indépendance d’esprit de ce peuple.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Leave a Reply