le port

Plus grand port de pêche si pas d’Afrique, au moins du pays, Agadir possède aussi un chantier naval où l’on construit des bateaux en bois, seules les parties émergées seront recouvertes de toles pour la résistance à l’usage.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous avions décide ce matin lundi de venir au port , ne sachant pas que le marché à la criée (la minque comme on dit chez nous) n’était plus accessible au public depuis quelques temps.

Nous trouvons bien sur en arrivant une personne dévouée qui nous guidera a travers le dédale des entrepôts, construction et amas de véhicules, jusqu’au quai où les pêcheurs présentent le résultat de leurs prises de la nuit.
Peu de sardines aujourd’hui, les grands bateaux ne sont pas sortis depuis 4 jours à cause de la houle, et les petits ont ramené des tas d’autre chose : sole, crevettes et scampis, saint pierre vrai et faux, lotte, requins, poisson torpille, barracuda, corbine, calamar de toutes tailles, et j’en passe surement beaucoup.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Les commentaires sont intéressants, mais le pas de course nous fait un peu trainer la patte. Nous terminons la visite dans une gargote de marins où nous prenons un café et un poisson frit.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
C’est au moment de rétribuer notre guide que nous nous rendons compte que le conseil de prudence – toujours s’entendre sur le prix avant de commencer – vaut dans les deux sens. Notre guide est surpris par notre manque de générosité, mais comme nous ne nous sommes engagés à rien, nous ne pouvons aller plus loin que le fond du portefeuille.
Comme nous avons dû nous lever en vitesse (le marché intéressant s’arrête vers 9h00), nous allons vers 11h00 prendre notre petit déjeuner.
Comme il y a un vent a décorner les bœufs, le reste de la journée sera calme, à peine un tour à la plage, dont nous revenons vite en ayant avalé notre content de sable !

Leave a Reply