Afriquia

Même si le niveau de vie n’y est pas aussi élevé que dans l’ensemble de L’Europe, le Maroc ne semble pas un pays pauvre. Structure d’état, industrialisation, activité des gens, consommation, tout est réuni pour que j’ai l’impression d’un pays « normal » où il fait bon vivre. La corniche de Casablanca ne le cède en rien à bien des lieux de divertissement de capitales européennes.
Il y a des pauvres, et en ville des gosses qui ont faim. Tenant compte du défaut de sécurité sociale universelle auquel je suis habitué, c’est logique, même si ce n’est pas supportable. Par dessus tout, l’écart des revenus entre les plus riches et les plus pauvres est criant. Mais est-il moindre dans des pays de cocagne comme les Etats Unis d’Amérique ?
Finalement, quand je me rappelle mon voyage en Grèce, je classerais le Maroc dans ces environs là. La vie n’est pas facile, il y a des tas de choses à améliorer, mais on y croit et on avance.
Le Maroc serait donc un pays de l’ensemble occidental, réuni à L’Europe par notre mer commune.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Pourtant des détails me frappent, que je lie dans mon expérience à ce qui sépare l’occident de l’Afrique, comme la capacité des gens à s’assoir et à attendre que quelque chose se passe, sans avoir l’air de plus se soucier que ça que la chose se produise ou pas dans le délai escompté.
Et si l’édification des immeubles de bureau ou de rapport s’effectue selon les méthodes que nous connaissons, les constructions individuelles sont caractéristiques des pays du Sud. Qui a un peu d’argent et d’ambition commence par acheter des blocs de béton, des ferrailles et du ciment, pour élever un rez-de-chaussée commercial qui lui servira d’habitation pendant les premiers temps. Les colonnes en béton armé laissent dépasser les ferrailles d’accrochage de l’étape suivante. Avec la prospérité vient le premier étage. La terrasse provisoire servira plus tard de second étages, et ainsi de suite… (raisonnablement, s’entend, il ne faut pas trop solliciter les soubassement établis selon ces méthodes).
Autre caractéristique « africaine »: les déchets, particulièrement de plastique, sachets et bouteilles, et les cannettes, pourtant un trésor recyclable, qui jonchent le sol partout où on trouve un terrain vague. Les poubelles sont ramassées dans les villes, mais les déchets s’accumulent quand même dans les endroits les plus incongrus, particulièrement là où les enfants vont jouer, hélas.
C’est là que j’estime que le Maroc est le premier pays africain pour celui qui passe le détroit de Gibraltar.
Pas sur que ce post plaise à tout le monde, ce sont des réflexions politiquement incorrectes. Je m’en excuse d’avance, mon intention n’est pas de blesser qui que ce soit.

Leave a Reply