d’arnakech à agadir

C’est décidé, nous reprenons la route ce matin.
La soirée sur la djema elfnaa ne nous a pas laissé l’impression de quelque chose de si exceptionnel qu’il faille le renouveler, surtout en réalisant que nous avons mal mangé pas ce que nous voulions pour beaucoup trop cher. Mais le bagout et l’ambiance aidant, nous nous sommes laissés prendre au piège du touriste.
Nous plions bagage, cherchons – vainement – un déjeuner traditionnel à prix habituel, et reprenons l’autoroute vers le sud sans état d’âme.
L’hotel Tiznine à Agadir nous attend.
et la plage aussi
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Charmant, calme pas trop lion de la plage, tout à fait ce qu’il nous faut pour passer quelques jours de détente.
Je disais hier la bonne impression que nous a laissée l’autoroute. Le retour me permet d’apporter quelques corrections : il y a bien un numéro d’appel en cas de besoin d’assistance, le 5050, mais pas de bornes téléphonique sur la route. Et l’accotement n‘est pas une bande d’urgence.
Bon, vu la densité de la circulation, c’st sans doute superflu.
Ce qui rend l’autoroute dangereuse à mon sens, c’est que la police y effectue ses contrôles comme sur les routes ordinaires, avec le panneau classique exigeant de passer le barrage au pas. Comment savoir qu’ici, le pas c’est 80 ou 100 km/h ?

Leave a Reply